mercredi 27 août 2014

La soustraction dynamique avec les timbres

Qu'est-ce que c'est?

Des boîtes contenant les timbres de différentes couleurs : verts pour les unités, bleus pour les dizaines, rouges pour les centaines et de nouveau verts pour les unités de mille.
Les lignes hiérarchiques.


Pour quel âge / quelle classe?

D'après la progression de Montessori, ce matériel s'utilise à 5 ans.
Dans le cadre d'une mise en œuvre dans l'éducation nationale, ce matériel peut s'utiliser dés le CE1.


Quels pré-requis?

Les timbres ici, la soustraction dynamique avec la banque (pas de photo pour cette étape mais la démarche reste la même : choisir une opération parmi plusieurs propositions, former le plus grand nombre avec la banque de quantités, puis lui enlever le nombre le plus petit. Quand il manque des dizaines ou autres, l'élève fait des échanges avec la catégorie supérieure. Puis il trouve le résultat dans ce qu'il reste).

Dans quels buts? Quelles compétences des IO 2008?

Connaître et utiliser les techniques opératoires de la soustraction.

 

Comment?

1. L'élève installe les timbres en plaçant les boîtes contenant les timbres dans l'ordre : les unités à droite, puis successivement vers la gauche, les dizaines, les centaines et les unités de mille. Il choisit une opération parmi les propositions, ici 716 - 108.
Il forme le premier nombre avec les timbres, ici 716.
Il écrit l'opération sur les lignes hiérarchiques. Il voit alors qu'il faut enlever 108 à la quantité de départ.

L'élève se rend compte qu'il ne peut pas enlever 8 unités aux 6 unités de 716. Il enlève donc la dizaine qu'il rend à la "banque" en échange de 10 unités.
 
Sur les lignes hiérarchiques, il peut alors barrer la dizaine de 716 et ajouter 10 unités dans la colonne des unités.
 

Puis l'élève peut enlever 8 unités aux 16 unités qu'il a maintenant dans le premier nombre.

Il peut aussi enlever la centaine de 108.
 

L'élève peut alors lire le résultat en haut, i.e. dans ce qu'il reste.
 

Il peut alors reporter le résultat sur les lignes hiérarchiques.
 

2. Après avoir fait plusieurs opérations avec un adulte ou un camarade, l'élève peut s'entrainer seul avec les cartes autocorrectives :

L'élève lit l'opération sur la carte, ici 563 - 235.

Il pose l'opération sur les lignes hiérarchiques.
 

Puis il calcule l'opération avec faisant les échanges nécessaires.
 

Enfin, il retourne la carte pour se corriger.
 

Ailleurs sur internet :
"graines de livres" proposent un diaporama, des exercices, des leçons ... c'est .

Pour retrouver les autres notions de mathématiques, c'est là.


Comment dire merci?





4 commentaires:

  1. Un grand merci ! J'ai longtemps cherché une explication plus concrète pour la soustraction à retenue. Ce matériel va permettre à mes élèves qui n'ont pas compris de comprendre rapidement.
    Encore merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Je suis contente que cela vous aide.
      Bonne journée

      Supprimer
  2. Bonjour, merci beaucoup pour ton blog qui est juste génial! Je suis en train de refaire certain de mes ateliers et j'aurais aimé savoir où tu t'es procurée tes cartes autocorrectives. Merci encore
    Juliette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Ces cartes ont été réalisées par la personne qui tient le blog "trois dans le petit nid" avec qui je travaillais (http://3danslepetitnid.blogspot.fr/).
      Sosom propose des cartes similaires sur son blog : http://monptitfouillis.eklablog.com/soustractions-ce1-ce2-a126931270
      Bonne journée

      Supprimer