mercredi 27 août 2014

La multiplication statique avec les timbres

Qu'est-ce que c'est?

Des boîtes contenant les timbres de différentes couleurs : verts pour les unités, bleus pour les dizaines, rouges pour les centaines et de nouveau verts pour les unités de mille.
Les lignes hiérarchiques.
 

Pour quel âge / quelle classe?

D'après la progression de Montessori, ce matériel s'utilise à 5 ans.
Dans le cadre d'une mise en œuvre dans l'éducation nationale, ce matériel peut s'utiliser dés le CE1.


Quels pré-requis?

Les timbres ici, la multiplication statique avec la banque ici, la mémorisation des tables de multiplication ici
 

Dans quels buts? Quelles compétences des IO 2008?

Connaître une technique opératoire de la multiplication et l’utiliser pour effectuer des multiplications par un nombre à un chiffre.

 

Comment?

1. L'élève choisit une opération parmi les propositions.
 
Il forme les quantités avec les timbres.
 
Il écrit l'opération sur les lignes hiérarchiques.
 
"Additionner, c'est mettre ensemble". Donc l'élève met ensemble tous les timbres d'une même catégorie.
 
Puis l'élève compte chaque catégorie de timbres pour écrire le résultat.


2. Puis l'élève peut s'entrainer sur des cartes autocorrectives. Sur la carte, l'élève lit l'opération, ici 210 x 4
Il faut remarquer qu'une erreur s'est glissée dans ces cartes car l'opération aurait dû se présenter sous la forme 4 x 210 pour être cohérent avec le travail antérieur.

Il écrit cette opération sur les lignes hiérarchiques.

Puis il calcule l'opération en commençant par les unités.

Enfin, il se corrige en retournant la carte.
 

Quelles suites?

 
La multiplication dynamique avec la banque.
Comme il n'y a pas de photo de cette étape, je la décris rapidement : il s'agit de refaire les mêmes étapes mais avec des multiplications nécessitant des échanges. Comme par exemple 344 x 3. Les élèves additionnent les quantités identiques et font les échanges nécessaires jusqu'à pouvoir associer des grands symboles à chaque catégorie.

Puis il faut aborder les multiplications dynamiques avec les timbres. Là aussi, il n'y a pas de photos mais le déroulement reste le même : l'élève choisit une opération parmi plusieurs propositions, il forme les nombres avec les timbres puis les additionne en faisant les échanges nécessaires. A ce stade, il faut montrer à l'élève comment poser les retenues. Quand l'élève aura fait plusieurs opérations avec les timbres et les lignes hiérarchiques, il pourra s'entrainer sur des cartes autocorrectives.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire