vendredi 11 juillet 2014

L'addition statique avec la banque

Qu'est-ce que c'est?

La banque des quantités (des perles pour les unités, des barrettes de 10 perles pour les dizaines, des carrés en bois pour les centaines et des cubes en bois pour les milliers).

Les grands symboles de 1 à 9 en vert, de 10 à 90 en bleu, de 100 à 900 en rouge. Mais aussi 2 ou 3 jeux de petits symboles utilisant les mêmes couleurs.

Des petits plateaux et un grand plateau.

Pour quel âge / quelle classe?

D'après la progression Montessori, ce matériel s'utilise à 4ans 1/2.
Dans le cadre d'une mise en œuvre dans l'éducation nationale, ce matériel peut s'utiliser dés le CP.

Quels pré-requis?

Les perles dorées ici, les grands symboles ici, l'association des deux ici, la magie du nombre ici, la mémorisation des tables d'addition ici.

Dans quels buts? Quelles compétences des IO 2008?

Connaître et utiliser les techniques opératoires de l'addition.

Comment?

1. Les élèves disposent le matériel :
 Les petits symboles (ici, deux jeux de symboles car nous allons additionner deux quantités) mais aussi les grands symboles que nous ne voyons pas sur la photo.

Petite erreur sur la photo : les symboles sont à l’envers! Il faut les unités à droite puis les dizaines à leur gauche et les centaines tout à gauche!

2. L'élève choisit une opération parmi les propositions.
 Puis chaque quantité est placée dans un petit plateau de part et d’autre du signe “+”.

3. "Additionner, c'est mettre ensemble". Donc l'élève met toutes les quantités dans le grand plateau, de l'autre côté du signe "=".
 Puis l’élève peut compter chaque catégorie de quantités, aller chercher les symboles correspondants et faire la magie du nombre pour trouver le résultat.

4. Quand l'élève a fait plusieurs opérations avec l'adulte ou un camarade, il peut passer aux cartes autocorrectives pour s'entrainer tout seul.
 Sur la carte, l’élève lit une addition.

 L’élève va chercher les quantités des deux nombres et les placent de part et d’autre du signe “+”.

 Puis il réunit les quantités et les trie par catégorie.


 Il va chercher les symboles correspondant à chaque catégorie puis fait la magie du nombre pour trouver le résultat.


 L’élève se corrige en retournant la carte. Il y trouve le résultat avec les quantités dessinées mais aussi le nombre écrit en chiffres.

Fichiers à télécharger :

Les cartes autocorrectives : pour les CP (i.e. avec des nombres inférieurs à 100) et pour les CE1 (avec des nombres à 3 chiffres)
J'ai fait le choix de ces cartes pour respecter les programmes de l'éducation nationale et j'avais aussi une contrainte matériel (je n'avais pas les cubes de mille en plusieurs exemplaires pour aborder les nombres à 4 chiffres). 

Dami1 nous propose des cartes autocorrectives. Elles sont ici.

Quelles suites?

L'addition statique avec les timbres ici.





     

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire